Comment diminuer les luttes de pouvoir avec notre enfant?

Mère joue avec sa fille
Comment adapter son comportement face à un enfant rebelle ou têtu? Que faire quand notre enfant dit systématiquement « Non » ou refuse de faire quelque chose?

Respecter son besoin d’anticipation

Certains refus de notre enfant peuvent être liés à un manque de communication sur l’organisation de la journée. En tant que parents, nous savons comment la journée va se dérouler, et nous oublions de l’expliquer à notre enfant.

Par exemple, notre enfant joue tranquillement. Et nous lui demandons de mettre ses chaussures immédiatement. Cet demande brusque peut générer chez notre enfant du stress. En effet, souvenez-vous ce que vous ressentez quand vous êtes au travail, concentré sur un dossier particulièrement difficile et que l’alarme incendie se met à sonner. Durant un quart de seconde, vous allez ressentir de la panique. Bien sûr, ce temps sera très court car vous êtes un adultes et que votre capacité à vous adapter est particulièrement développée. Mais pour notre enfant dont le cerveau est encore immature, ce temps risque d’être plus long…

Le fait de ne pas prévenir notre enfant sur ce qui va se passer dans la journée peut également générer de la frustration donc de la colère. J’ai eu le cas avec mon fils Benjamin. Il avait rendez-vous chez l’orthodontiste le lendemain matin à 9 heures, et j’avais oublié de lui rappeler la veille. Aussi, quand j’ai commencé à lui dire à 8 heures: « Dépêche-toi, nous avons rendez-vous chez l’orthodontiste. Il faut que tu te prépares. » Benjamin a commencé à s’énerver :

“- Je ne savais pas que j’avais rendez-vous. Tu aurais pu me prévenir! J’ai horreur de savoir les choses à la dernière seconde! Maintenant il faut que j’aille m’habiller. Je pensais pouvoir rester en pyjama la matinée!
– Pourquoi tu t’énerves? Même si je t’avais prévenu hier soir, cela n’aurait rien changé. Tu devrais quand même t’habiller…
– Cela n’aurait rien changer. C’est vrai. Mais j’aurais été au courant! “

Ce besoin d’anticipation nous pouvons le combler chez notre enfant grâce notamment au sablier. Quand notre enfant rechigne à faire quelque chose qu’il doit faire tous les jours, comme se laver les dents, passer à table pour le diner, aller prendre sa douche, nous pouvons mettre un sablier 10 ou 15 minutes avant, en lui disant “C’est bientôt l’heure d’aller prendre ta douche. Tu peux jouer encore 15 minutes. Mais quand le sablier sera terminé, il faudra que tu ailles te laver.”

Deuxième cas dans lequel il est important de respecter le besoin d’anticipation de notre enfant: quand il est particulièrement concentré sur quelque chose. Par exemple quand il regarde un dessin-animé ou quand il joue. Là encore, n’hésitons pas à utiliser le sablier!

Donner du sens

Pour sortir des luttes de pouvoir avec notre enfant, il est également important de leur expliquer pourquoi nous leur demandons de faire telle ou telle chose. Je sais que certains parents à la question de leur enfant « Pourquoi il faut que j’aille me laver les dents », répondent « Parce que je te le demande! ». C’est souvent parce qu’ils ont peur qu’en se justifiant auprès de leur enfant, ce dernier ne cesse de contre-argumenter.

En réalité, c’est tout l’inverse: quand nous expliquons nos décisions à notre enfant, cela donne du sens à nos demandes, et influence positivement le comportement de notre enfant. Par exemple, quand nous allons à la piscine municipale, nous savons qu’avant de rentrer dans le bassin, il faut prendre une douche, d’enlever tous les microbes, et permettre ainsi à l’eau de rester propre.Cette règle a du sens. Nous allons donc la respecter. Mais si une personne nous ordonne de nous doucher avant de rentrer dans le bassin sans que nous sachions pourquoi, nous n’allons pas avoir envie de respecter cette règle.

Par ailleurs, le fait d’expliquer à notre enfant pourquoi il doit ou ne doit pas faire telle ou telle chose, peut être l’occasion de trouver des solutions auxquelles nous n’avions pas pensées!
Je me souviens notamment d’une maman qui m’avait raconté qu’elle devait aller à la pharmacie avec sa fille, Roxane:

“- Maman, on peut emmener le chien avec nous à la pharmacie. J’adore quand il vient avec nous!
– Non, non, ce n’est pas possible, Samba reste à la maison. Il est suffisamment sorti aujourd’hui.
– Mais pourquoi, on ne peut pas l’emmener?
– Tout simplement parce que les chiens ne sont pas admis dans la pharmacie.
– Ce n’est pas grave. On l’emmène et je t’attends devant la pharmacie avec le chien!
– Ok, ça marche! “

Enfant et parent étaient ravis! Si la maman n’avait pas expliqué sa décision à Roxane, et lui avait dit « Non, un point, c’est tout! », elles n’auraient pas pu trouver ensemble une solution qui convienne à chacune, et seraient probablement rentrées dans une lutte de pouvoir!

Laissons les décider… (de certaines choses)

Nos enfants vivent beaucoup de contraintes: ils doivent se coucher, se laver, venir à table quand on leur demande. Contrairement à leur besoin d’expérimentation, ils ne peuvent pas dessiner sur la table, ni courir dans la maison ou sauter sur le canapé. Bref…. Nous leur donnons beaucoup d’interdits.

Il est donc important de veiller à leur laisser malgré tout un sentiment de liberté. Plus ils se sentiront libres, moins ils rentreront en opposition.
Par exemple, je me souvient d’un papa dont le petit garçon était fan (comme beaucoup de petits garçons) des cartes pokemon. A tel point qu’il dépensait tout son argent de poche dans les cartes pokemon. Pour le papa, cet achat était sans intérêt:

“- Je ne vois pas l’intérêt d’acheter toutes ces cartes pokemon. Tu n’en fais rien. Tu les mets dans un classeur, c’est tout.
– Oui, mais moi, j’aime bien les classer, les regarder, les échanger avec les copains.
– Tu pourrais t’acheter des jeux bien plus intéressants que ces cartes. Si tu veux mon avis, c’est de l’argent jeté par le fenêtre. A partir de maintenant, tu ne t’achetas plus de cartes pokemon avec ton argent de poche.
– Mais ce n’est pas juste. C’est mon argent et j’en fais ce que je veux… “

Résultat le père et le fils sont rentrés dans une lutte de pouvoir pendant plusieurs jours pour savoir lequel allait gagner.

Quand le papa m’a raconté la difficulté qu’il rencontrait, je lui ai fait part de mon étonnement:

“- J’avoue ne pas bien comprendre. Au fond, le fait que votre enfant s’achète des cartes pokemon, n’a pas d’incidence sur sa santé, sur les valeurs que vous souhaitez lui transmettre, sur l’éducation même que vous lui inculquez. Pour vous, ces cartes ne sont pas importantes. Mais elles le sont pour votre enfant. A mon sens, il est important de respecter dans ce cas son envie. Il y a des « combats » à mener beaucoup plus importants dans l’éducation d’un enfant 🙂 “

Il existe une multitude de petits détails sur lesquels nous pouvons laisser nos enfants décider. Par exemple, quand nous faisons un jeu avec notre enfant, laissons-le décider du jeu, quand nous passons à table, laissons le décider de sa place etc…

J’ai accompagné une maman en coaching qui était en train de refaire la peinture de la chambre de son fils, Oscar. Elle aurait bien aimé repeindre en bleu mais son fils avait choisi un jaune un peu criard. Elle n’aimait pas du tout cette couleur. Donc, je lui ai dit : « Ok, je comprends que vous ne soyez pas fan du jaune fluo sur les murs. Et en même temps, c’est la chambre de votre fils. C’est lui qui va y être le plus souvent. Il est donc important qu’il s’y sente bien! ». Aussi, plutôt que d’écouter son envie, la maman a respecté celle de son enfant!

Vous souhaitez moins de colères à la maison?

Rien de plus simple! Recevez gratuitement 3 vidéos inédites et bien évidemment gratuites sur le sujet en renseignant votre adresse mail ci-dessous. Vous recevrez un lien vers les vidéos directement dans votre boite mail