Mon enfant pleure à chaque bobo!

Enfant qui a un bobo

Première clef: Ne pas faire des reproches à votre enfant quand il tombe

Avec des phrases telles que :” Tu marches trop vite, tu ne regardes pas où tu vas, tu ne fais jamais attention …. » Car cela va l’inciter encore plus à pleurer.

Deuxième clef: Ne pas présager de la douleur de votre enfant.

Il y a deux semaines, j’accompagnais ma fille à son cours d’équitation qui venait de se terminer. Tous les enfants avançaient tranquillement dans l’allée avec leur poney pour les remettre dans leur box. Malheureusement une petite fille a laissé trainé par terre les rennes de son poney, qui s’est pris les sabots dedans. Il a alors perdu l’équilibre et est tombé sur le petit garçon situé derrière lui. La scène était assez impressionnante à voir mais le poney s’est relevé comme si de rien n’était, tout comme le petit garçon. Seulement une maman a pris peur et a commencé à crier. Elle s’est précipitée vers le petit garçon en lui demandant « Ça va? Tu ne t’es pas fait mal? » Et à ce moment là, le petit garçon s’est mis à pleurer car la maman lui a communiqué son stress.

Il est important de prendre conscience que nos enfants parfois peuvent faire des chutes très impressionnantes et se relever comme si de rien n’était. Ne présageons pas de leur douleur. Attendons de voir simplement s’ils ont mal. Cela ne signifie pas de ne prêter aucune attention à la chute de votre enfant. Effectivement si votre enfant tombe et que vous ne prêtez aucune attention à sa chute, il y a de fortes chances qu’il sur-joue pour attirer votre attention. Prenons un exemple: vous tombez chez vous dans vos escaliers. Vous ne vous êtes pas vraiment fait mal, mais votre conjoint qui est juste à côté de vous sur son ordinateur, ne réagit pas. Il ne se lève pas, ne vous demande même pas si vous avez mal. Il y a de fortes chances pour que vous sur-jouez votre douleur pour attirer son attention.

C’est exactement la même chose pour notre enfant! Il est important de lui montrer que vous êtes attentif à ses chutes sans présager la douleur. L’idéal est d’adopter un ton qui soit juste, qui n’est excessif, ni révélateur d’un total désintérêt. Pour ce faire, nous allons utiliser beaucoup la description: « Je vois que tu es tombée; Est-ce que tu t’es fait mal? Tu as eu un peu peur? ». Ainsi, nous montrons à la fois de l’intérêt à notre enfant et nous ne présageons pas de sa douleur.

Si vous voyez que votre enfant commence à pleurer, vous pouvez aussi utiliser le bisou magique. Ce dernier présente deux avantages:

  • il permet de montrer à votre enfant que vous êtes attentifs à ses bobos
  • il envoie le message à votre enfant que la douleur est passée, derrière lui puisque le bisou magique a le pouvoir de guérir tous les bobos!

Vous pouvez également demander à votre enfant comment sa chute s’est produite. Ainsi, il va focaliser son attention sur ce qu’il s’est passé. Il va se concentrer pour vous raconter comment il s’est pris les pieds dans le tapis, comment il a glissé… Et il va finir par oublier sa douleur!

Vous souhaitez moins de colères à la maison?

Rien de plus simple! Recevez gratuitement 3 vidéos inédites et bien évidemment gratuites sur le sujet en renseignant votre adresse mail ci-dessous. Vous recevrez un lien vers les vidéos directement dans votre boite mail