Mon enfant refuse de jouer seul!

Enfant qui ne joue pas seul

Comment réagir quand notre enfant nous sollicite systématiquement pour que nous jouions avec lui?

Chaque enfant est unique. Alors que certains n’ont aucune difficulté pour jouer 45 minutes voire une heure tout seuls dans leur chambre, d’autres ont du mal à s’occuper en solo plus de 5 minutes. Comment réagir quand notre enfant nous sollicite systématiquement pour que nous jouions avec lui?

Apprendre à jouer seul à son enfant: une étape nécessaire et importante

Lorsqu’un enfant joue seul, il développe son imagination : Il peut créer, inventer , revisiter comme bon lui semble. Il n’ y a personne à recopier ou à imiter. Sa créativité est donc particulièrement sollicitée.

En apprenant à jouer seul, l’enfant fait travailler également sa capacité de choix. Il n’y a personnes pour décider du jeu et des règles à sa place. Cela favorise ainsi son pouvoir décisionnel. Par ailleurs, si notre enfant est toujours entouré de ses parents, de ses frères et soeurs ou de copains pour jouer, il ne pourra pas apprendre à “combler le vide ». Aussi, le jour où il sera confronté à la solitude, il ne saura pas comment s’occuper.
`

L’espace de jeu

Nous pouvons également créer des conditions propices pour que notre enfant joue seul en aménageant son espace de jeu. Nous pouvons en premier lieu disposer les jouets de façon visible et à la hauteur de l’enfant. Effectivement, si notre enfant ne voit pas ses jouets car ils sont disposés dans un tiroir ou dans un placard, il ne pensera pas à y jouer. La mémoire du jeune enfant n’a pas encore atteint toutes ses capacités. D’ailleurs souvent, quand nous demandons à notre enfant comment s’est passé sa journée, il ne raconte pas grand chose. Simplement car il est dans le moment présent : se remémorer sa journée nécessite un effort trop important pour lui. A l’inverse si l’enfant peut voir ses jouets, il aura envie d’y jouer.

Personnellement, je faisais une rotation au niveau des jouets sur une période d’environ 6 mois. Cela me permettait de retirer les jeux auxquels mes enfants ne jouaient plus, ou qui n’étaient plus destinés à leur âge et de les remplacer par des nouveaux jeux!
Pour rendre cet espace de jeu le plus attractif possible, nous pouvons veiller à ce qu’il ressemble le plus possible « au monde des adultes ».

Nos enfants fonctionnent beaucoup par mimétisme: ils ont très souvent envie de faire comme papa-maman, de reproduire nos gestes, nos habitudes… Plus les jouets mis à la disposition de notre enfant ressembleront à ceux des adultes, plus il jouera longtemps et seul avec.

Cela a particulièrement bien fonctionné avec ma fille. Manon avait une dinette avec laquelle elle ne jouait pratiquement jamais. En revanche, elle empruntait très souvent certains de mes saladiers, mes cuillères en bois, ma planche à découper. Un jour, j’ai pris le temps de faire du tri dans ma cuisine, et j’en ai profité pour lui donner tout un tas d’accessoires: un fouet, un torchon, une petite éponge, un dessous de plat, des serviettes en papier, un épluche légume en plastique…. Du jour au lendemain, elle s’est mise à jouer avec sa dinette!
Il s’est passé la même chose avec son sac à main, qu’elle n’utilisait jamais. Tout ce que j’avais dans mon sac, je lui en ai donné un exemplaire pour le sien: une petite glace, un jeu de vieilles clefs de maison. Nous avons fabriqué un faux passeport, une fausse carte d’identité et un faux permis de conduire. Je lui ai également donné des vieilles cartes de bibliothèque et de magasin. Elle a adoré et n’a plus quitté son sac.

Des temps « morts »

Si notre enfant est systématiquement occupés par de nombreuses activités ou parce qu’il joue avec nous, il n’aura jamais l’occasion de jouer tout seul! Et il ne pourra pas développer cette capacité. Pour éviter cela, nous pouvons ritualiser le moment durant lequel notre enfant jouera seul. Par exemple, nous pouvons choisir que tous les jours avant la douche, il jouera seul. Concernant le temps, il est important d’y aller progressivement.

Nous pouvons commencer par 15minutes, puis 25 puis 35 minutes etc…
En revanche, il est préférable d’éviter de commencer par une période longue, comme une heure. Le jeune enfant n’a pas encore la capacité d’appréhender le temps qui passe. Aussi, nous pouvons mettre un sablier en lui expliquant : »Tant que le sablier n’est pas complètement écoulé, tu joues tout seul, car ’ai des choses. Et ensuite je serai complètement disponible, et nous pourrons jouer ensemble!. »

Au départ, il est possible que notre enfant râle un peu à la perspective de jouer tout seul. Mais plus le rituels sera mis en place de façon régulière, plus il prendra l’habitude de jouer seul. Par la suite, il fera très naturellement.

Je m’intéresse = Il s’intéresse

Nous pouvons également accompagner notre enfant à apprendre à jouer seul en nous intéressant à ces jeux. S’il nous voit manipuler ses jouets, observer comment il fonctionne, nous amuser avec, il le fera aussi. L’enfant fonctionnant par mimétisme, si papa et mamans s’intéresse à son jouet, cela signifie que le jouet est top!

Surmonter la peur

Au départ, si nous sentons que notre enfant a peur de rester tout seul dans sa chambre (car il n’en a pas l’habitude), nous pouvons là encore procéder par étape. Dans un premier temps, l’enfant pourra jouer seul dans le salon ou à côté de vous dans la cuisine, de façon à garder un contact visuel avec vous.

Il sera dans ce cas important de bien expliquer à notre enfant qu’il peut rester à côté de nous, mais sans nous solliciter en nous posant des questions, ou en nous parlant car ce temps est un moment durant lequel il joue seul!.

Je ne sais pas quoi faire

Il arrive fréquemment que notre enfant ne sache pas à quoi jouer malgré la multitude de jouets qui l’entoure. En réalité, il n’arrive pas à se décider… Nous pouvons dans ce cas créer la boîte à idées qui va donner des idées de jeu à notre enfant.

Le principe est le suivant: nous plaçons dans un sac opaque des bouts de papiers sur lesquels sont indiqués les nom des jeux de notre enfant (si l’enfant ne sait pas lire, nous pouvons dessiner le leu ou imprimer une image le représentant). Ainsi, quand notre enfant ne saura pas à quoi jouer, il pourra piocher au hasard un papier, et le sort décidera pour lui! Si jamais le jeu ne lui plait pas, il peut toujours en tirer un autre.

Nous pouvons aussi proposer à notre enfant de faire un cadeau pour quelqu’un (papi, mamie tonton, une copie etc…) Cela a toujours très bien fonctionné avec ma fille. Quand elle ne savait pas quoi faire, je lui suggérais de préparer un cadeau. Elle pouvait alors dessiner ou peindre, ou coller des paillettes pendant des heures!

Vous souhaitez moins de colères à la maison?

Rien de plus simple! Recevez gratuitement 3 vidéos inédites et bien évidemment gratuites sur le sujet en renseignant votre adresse mail ci-dessous. Vous recevrez un lien vers les vidéos directement dans votre boite mail