Mon enfant refuse de prêter

Garçon qui joue seul avec sa voiture
Comment apprendre à notre enfant à prêter? Voici quatre clés pour influencer positivement le comportement de votre enfant:

Première clé: comprendre pourquoi votre enfant refuse de prêter ses jouets.

Parfois les raisons peuvent sembler évidentes pour nos enfants mais elles le sont beaucoup moins pour nous, en tant qu’adultes! Je me souviens quand Benjamin était plus petit, nous étions allés chez une collègue de mon mari qui avait un petit garçon, Gaspard, du même âge que notre fils. Gaspard avait eu quelques jours auparavant une super voiture flambant neuve pour son anniversaire, dont il était particulièrement fier. La voiture était superbe , et il n’a pas fallu longtemps pour qu’elle fasse également apparaître des étoiles dans les yeux de notre petit garçon! Mais Gaspard n’était pas d’accord pour partager son magnifique cadeau! 

Le papa a eu beau insister et argumenter, Gaspard refusait de prêter son jouet. Et j’avoue (même si cela peut surprendre en tant que parents ) que je comprenais parfaitement sa réaction. Et dans ma tête, je me suis mise à imaginer comment je réagirais si je venais de m’acheter une nouvelle voiture toute neuve et que mon mari arrivait tout à coup en me disant « Prête ta voiture à ma collègue que tu ne connais pas pour qu’elle joue un peu avec ». Je suis certaine que moi aussi, à ce moment, je n’aurais eu aucune envie de prêter ma voiture!

N’hésitez pas à vous mettre à la place de votre enfant et a cherché les raisons de son refus. Est-ce parce qu’il a peur qu’on lui casse, qu’on lui abîme ou tout simplement parce qu’il a peur qu’on ne lui rende pas? En comprenant pourquoi votre enfant ne veut pas partager ses jouets, vous pourrez discuter avec lui de ses craintes, et éventuellement les faire disparaitre.

Deuxième clef: Accepter que votre enfant n’ait pas envie de partager certains jouets qui ont une certaine valeur affective pour lui.

Ce peut être des doudous auxquels il tient particulièrement ou son camion préféré. De la même manière, en tant qu’adultes, nous pouvons avoir une robe, un sac, ou même un objet de décoration que nous affectionnons beaucoup. Il peut s’agir d’un objet que nous tenons de notre famille, d’un cadeau de notre conjoint. Et pour cette raison, nous n’aimerions pas le prêter. Et c’est la même chose pour nos enfants. Il est donc important de respecter cela. 

Dans ce type de situation, vous pouvez proposer une alternative à votre enfant:” Je comprends que tu aies pas envie de prêter ton gros camion rouge parce que c’est ton préféré. Mais acceptes-tu de laisser jouer ton copain avec tes petites voitures jaunes?”

Troisième clé: ne pas forcer ou contraindre votre enfant.

Nous éviterons notamment d’enlever les jouets des mains de notre enfant pour les donner à un autre enfant. Pourquoi? Dans cette situation, effectivement notre enfant prête son jouet. Mais généralement, il est en pleurs, et en plus il prête sans avoir l’envie, l’intention qui va avec. Ainsi, cela ne va pas du tout l’inciter à recommencer.

Il est également important d’éviter de porter des jugements négatifs tels que « Ce n’est pas gentil de ne pas prêter » ou « Tu n ‘es pas gentil ». Nous risquons avec ce type de réflexions de braquer l’enfant. Et là encore, cela ne va pas l’inciter à prêter.

L’idée est de laisser la décision finale à l’enfant tout en donnant une impulsion en donnant des exemples: « Je vois que tu n’as pas envie de prêter des petites voitures mais sache que pour moi, le fait de prêter est très important. C’est une valeur qui m’est chère. D’ailleurs, je n’ai pas hésité à te prêter mon sac à main quand tu as voulu jouer avec…” 

Si jamais, vous voyez que votre enfant a vraiment du mal à partager, vous pouvez également lui proposer un système de trocs : « Est-ce-que tu accepterais de prêter tes petites voitures, si Gustave te prête ses soldats? »

Quatrième clef: encourager votre enfant dès qu’il a prêté quelque chose.

N’hésitez pas à mettre en avant la joie que ressent l’autre enfant: “Regarde comme Gustave est content, il s’amuse vraiment bien avec tes petites voitures!” Cela permet de valoriser votre enfant et de l’inciter à prêter de nouveau dans l’avenir.

Vous souhaitez moins de colères à la maison?

Rien de plus simple! Recevez gratuitement 3 vidéos inédites et bien évidemment gratuites sur le sujet en renseignant votre adresse mail ci-dessous. Vous recevrez un lien vers les vidéos directement dans votre boite mail