Mon enfant tape!

L’expérience

Les enfants apprennent beaucoup par l’expérimentation. Par exemple, le jeune enfant laisse tomber sa cuillère, pour pouvoir observer ce qu’il se passe. Il comprend ainsi qu’en lâchant un objet, il tombe par terre. De la même manière, le jeune enfant cherche à savoir quelle réaction se produit quand il tape. Il n’y pas de volonté de faire mal. Il veut simplement savoir quelle sera la « conséquence « de son acte.

L’interaction

La tape peut également être un moyen pour le jeune enfant d’attirer l’attention. Je me souviens que ma fille avait souvent tendance à me taper quand j’étais au téléphone. Je discutais avec un autre adulte. Elle voulait que je m’occupe d’elle. Et elle me donnait une tape. De la même manière, à la crèche, quand elle voulait jouer avec un enfant, elle le tapait. Le jeune enfant ne maitrise pas encore le langage. Aussi, pour lui, la tape est un moyen de communiquer.

Face à un empêchement

Un enfant peut également taper pour supprimer un obstacle. Dans la classe, il a envie de jouer avec une petite voiture. Mais un autre enfant a déjà cette dernière. Il va donc taper pour pouvoir récupérer la voiture. Il n’y a pas forcément une intention de faire mal.

La colère

Dans ce cas, il y a une volonté de faire mal. L’enfant est en colère. Et dans la mesure où il maîtrise mal le langage, il va s’exprimer en tapant. Par exemple, le parent refuse d’acheter un goûter à la boulangerie ou un paquet de bonbons au supermarché à l’enfant. D’énervement, ce dernier va taper pour signer son mécontentement.

L’insécurité affective

Il y a un gros changement dans la vie de l’enfant: un divorce, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur, un déménagement, un changement de nounou…. Ainsi l’enfant est en perte de repères. Cela crée de l’angoisse chez lui. Et en même temps, il n’est pas encore en capacité de mettre des mots sur ce qu’il ressent. Pour exprimer son « mal-être », il va taper.

Ce qu’il faut éviter:

  • Taper votre enfant en retour. Il y a quelques temps en atelier, j’ai rencontré un papa qui m’expliquait qu’il donnait une tape sur la main de son fils quand ce dernier le tapait. Afin que l’enfant comprenne que cela fait mal et qu’il arrête de taper. En réalité, les enfants apprennent beaucoup par mimétisme. Ils reproduisent les gestes, les paroles de leurs parents; Dans leur tête, si papa et maman le font, cela signifie « Moi, aussi, j’ai le droit de le faire… ».
    Aussi, taper un enfant revient à lui envoyer le message: tu as l’autorisation de taper. Bref… On oeuvre pas pour la fin des tapes…

  • les jugements négatifs sur sa personnalité

    Nous éviterons notamment les phases telles que « Tu es méchant, Tu n’es pas gentil, Tu es vilain… ». En effet, ce type de jugement sur l’enfant ancre en lui une vision négative de qui il est. Ainsi l’enfant ayant intégré qu’il est méchant, n’aura aucune raison d’arrêter de taper.
    Aussi, quand notre enfant tape, il est préférable de lui reprocher son geste, et non un trait de caractère: « Ce n’est pas gentil de taper. Tu n’as pas le droit de taper… »

  • les cris

    Quand nous nous énervons contre notre enfant, cela le positionne en situation de stress. Il ne va plus réussir à raisonner, à réfléchir, et il ne sera plus en capacité d’entendre ce que vous lui dites. Il est donc important de lui expliquer les choses calmement, tout en manifestant notre mécontentement, soit en lui disant « stop » d’une façon très ferme, soit en lui tenant la main. Si vous le portiez dans vos bras, vous pouvez également le poser au sol. Ou s’il tape un autre enfant, vous pouvez le déplacer afin de l’éloigner de l’enfant. Afin que notre enfant comprenne que son comportement est inapproprié, notre réaction doit être calme mais ferme!

L’empathie

Avez-vous déjà entendu parler de la nouvelle méthode EPLUCHE pour lutter contre le harcèlement à l’école? Cette technique a fait ses preuves dans de nombreux établissements scolaires. Au lieu de convoquer les harceleurs afin de leur expliquer qu’il ne faut pas harceler, on travaille sur leur empathie. Le personnel éducatif leur explique qu’un élève de l’école est victime de harcèlement et qu’il souffre beaucoup. Seraient-ils d’accord pour aider cet élève à ne plus être victime de harcèlement? Les résultats sont immédiats!
Personnellement, c’est la même technique que j’ai utilisée ma fille qui avait la main particulièrement leste avec son frère. Quand elle le tapait, je cherchais vraiment à susciter chez elle son empathie:
« – Manon, que viens-tu de faire?
– J’ai tapé Benjamin…
– Et maintenant qu’est-ce-qu’il fait ton frère?
– Il pleure… »
Ainsi, l’enfant prend conscience du lien de cause à effet entre son geste et l’émotion qui est générée chez l’autre. Il peut ainsi plus facilement comprendre qu’il doit arrêter de taper.

Etablir une distinction entre émotions et actes

Cela concerne notamment le cas où notre enfant tape car il est en colère. Il est important d’expliquer à notre enfant que son émotion, sa colère est légitime. Mais pour autant cela ne justifie pas le fait qu’il tape:
« Je vois que tu es en colère. Tu as le droit d’être en colère. En revanche, tu n’as pas le droit de taper, mordre, ou tirer les cheveux. Tu n’as pas le droit de déverser ta colère sur quelqu’un d’autre. Ta colère ne donne pas le droit de faire mal à quelqu’un d’autre. »
Ainsi nous accompagnons l’enfant afin qu’il apprenne à prendre conscience de ses émotions, et à les exprimer en prenant en compte celle des autres.

Des alternatives

Généralement quand notre enfant a un comportement inapproprié, nous lui demandons de cesser ce comportement mais sans lui indiquer le bon comportement. Résultat : quand notre enfant est confronté à nouveau à la même situation, il recommence à se comporter de façon inappropriée.

Pour éviter ce processus, nous pouvons proposer à notre enfant des alternatives: » Ok, tu as le droit d’être en colère. Et tu n’as pas le droit de taper les autres. En revanche, quand tu es en colère, tu peux extérioriser ta colère d’une autre façon. Tu peux prendre une boule anti-stress, courir dans le jardin, hurler dans un coussin.
De la même manière, quand notre enfant tape pour rentrer en interaction, nous pouvons lui proposer de faire une caresse ou des chatouilles.

Vous souhaitez moins de colères à la maison?

Rien de plus simple! Recevez gratuitement 3 vidéos inédites et bien évidemment gratuites sur le sujet en renseignant votre adresse mail ci-dessous. Vous recevrez un lien vers les vidéos directement dans votre boite mail