3 astuces pour adopter l'éducation positive!


Nous avons été éduqués avec l'idée reçue selon laquelle être parent est quelque chose de naturel, d'instinctif, d'inné. Comme si le simple fait de mettre un enfant au monde suffisait pour savoir comment élever un enfant. Et pourtant être parent, cela s'apprend...

Pour que votre relation avec votre enfant soit harmonieuse, pour que vous puissiez enfin vivre

l'«happy family» dont vous avez toujours rêvé! Voici 3 astuces faciles à mettre en oeuvre et efficaces pour adopter l'éducation positive!😊


Oubliez vos idées reçues


Nous ne le répéterons jamais assez : l'éducation positive n'est ni permissive, ni laxiste, bien au contraire! Il ne s'agit pas de faire de vos enfants des enfants rois. L'objectif est de remplacer les méthodes éducatives autoritaires et coercitives telles que les menaces, les punitions, les cris par une meilleure communication avec Sweety.

Résultat : non seulement vous posez des limites (Non, votre enfant ne fait pas tout ce qu'il veut!), et en plus vous vivez une relation parent/enfant épanouie!



Prenez soin de vous


C'est la première étape fondamentale pour devenir un parent bienveillant. La plupart (pour ne pas dire la totalité😉 ) des parents que j'accompagne en coaching passe leur journée à courir... Ils courent d'une réunion très importante à un rendez-vous chez le dentiste, ensuite ils vérifient les devoirs des enfants tout en regardant leurs mails ou en répondant au téléphone. Bref... Ils ne prennent pas une seconde pour eux!

Imaginons, chers parents, que c'est lundi matin. Vous étiez tellement fatigués la veille que vous avez oublié de mettre votre réveil. Vous vous réveillez en retard et les problèmes s'enchaînent à une vitesse vertigineuse. Vous déposez les enfants à l'école en retard, vous arrivez vous-mêmes en retard à votre réunion de travail et dans la précipitation, vous avez oublié chez vous votre présentation pour vos clients de l'après-midi. Vous faîtes donc l'aller-retour maison/travail en catastrophe sur l'heure du déjeuner. Malheureusement, vous êtes tellement énervés qu'en conduisant, vous rentrez en collision avec une autre voiture. Vous arrivez à cran à votre rendez-vous clientèle et n'étant pas au mieux de votre forme, le rendez-vous ne se passe pas aussi bien que vous l'aviez espéré. Vous rentrez chez vous (après vous êtes arrêtés chez le garagiste qui vous a annoncé qu'il y avait plus de 500 euros de réparation), il est 18h30 et votre enfant vous annonce qu'il faut aller lui acheter un livre dont il a absolument besoin pour demain matin. Après une telle journée, quelle va-t-être votre réaction face à la demande de Sweety ?😡 Il y a de fortes chances, chers parents, pour que votre réaction soit complètement disproportionnée...

Imaginons cette fois-ci que c'est lundi matin. Après un week-end reposant, vous avez bien pensé à mettre votre réveil. Vous vous levez de bonne humeur, déposez vos enfants à l'heure, et arrivez à l'heure à votre réunion. La matinée se passe sereinement et vous avez même le temps de vous détendre en allant déjeuner avec un ami ! Vous faîtes votre rendez-vous clientèle dans une énergie positive et vos clients signent l'un de vos plus gros contrats de l'année. Vous rentrez chez vous, il est 18h00 (vous rentrez plus tôt car vous n'avez pas fait un détour par le garagiste 😉), et Sweety vous annonce qu'il faut aller lui acheter un livre dont il a absolument besoin pour demain matin. Maintenant posez-vous la même question que toute à l'heure: après une telle journée, quelle va-t-être votre réaction face à la demande de votre enfant? Votre comportement sera certainement beaucoup plus approprié...

Il n'y a pas de secret : si vous souhaitez prendre soin de vos enfants, il faut avant toute chose que vous preniez soin de vous-mêmes. Plus vous vous sentirez mieux, plus vos comportements vis-à-vis de vos enfants seront justes et adaptés.

Alors n'hésitez plus...Prenez du temps pour vous ! Prenez du temps pour faire du sport,écoutez de la musique, déjeuner avec des amis, prendre un bain... Prenez du temps pour faire les choses qui vous font, vous sentir mieux.


Remplacez l'ingratitude par la gratitude


Il y a 6 mois, j'ai suivi en coaching familial Elise, une maman d'une enfant de 7 ans Chloé qui se plaignait du manque de gratitude de sa fille. «Je fais tout pour qu'elle soit heureuse, je quitte plus tôt le travail le mercredi pour pouvoir l'emmener à son cours de danse, quand je vais la chercher à l'école, je pense toujours à prendre ses gâteaux préférés pour son goûter, je l'ai emmenée voir au cinéma la semaine dernière le film qu'elle voulait, j'ai organisé une soirée pyjamas avec ses copines parce que cela lui faisait plaisir... Et malgré tout cela, elle trouve encore le moyen de se plaindre.»😤

Quel parent n'a pas ressenti un jour cela? L'impression que malgré tous nos efforts, nos enfants ne sont jamais satisfaits...

Et si nous leur apprenions à dire «Merci».. Si nous développions chez eux leur gratitude...

L'idée semble très alléchante mais concrètement comment fait-on?

Première chose, comme le disait Albert Einstein «La meilleure façon d'éduquer, c'est d'être un exemple soi-même». Donc si vous souhaitez que Sweety vous remercie, vous pouvez commencer par remercier vous-même votre entourage: votre conjoint, le dépanneur de la machine à laver, le livreur, vos amis et bien évidemment, votre enfant! Vous pouvez le remercier pour des petites choses, comme le fait d'avoir débarrassé la table ou ranger ses chaussures. En le remerciant à chaque service rendu, vous ne développerez pas chez lui (contrairement aux idées reçues) un sentiment de supériorité mais une envie de coopérer de plus en plus grande.

Vous pouvez également mettre en place l'exercice de gratitude🙏🏻. Il s'agit d'une activité que je mets en place dans toutes les familles que j'accompagne en coaching. A chaque fois, les retours sont toujours les mêmes: «Après cette activité, toute la famille se sent mieux»! Le principe est très simple : tous les dimanches soirs avant le repas ou pendant, chaque membre de la famille va remercier tous les autres membres pour 3 choses qui ont été réalisées durant la semaine. C'est une sorte de 3 kiffs mais familiale. Ce peut être des mercis très simples comme «Merci d'avoir rangé ta chambre ce matin, merci d'avoir préparé mon plat préféré, ou merci d'avoir regardé avec moi le film qui me faisait plaisir.» Il est possible qu'au départ, vos enfants aient du mal à trouver des idées pour remercier. Dans ce cas, vous pouvez les aider en préparant les mercis avec eux le dimanche matin. Pour que les mercis soient véritablement bénéfiques, il est important qu'ils respectent 3 critères :

- les mercis sont individuels. On remercie un membre de la famille en particulier et non pas la famille dans son ensemble. « Merci Jonathan d'être venu faire les courses avec moi ».

- les mercis sont précis. On remercie pour une action concrète. « Merci d'avoir été sage » ne signifie pas grand chose aux yeux d'un enfant. On préférera « Merci de ne pas m'avoir interrompu quand j'étais au téléphone avec mon client mercredi après-midi ». L'enfant identifie dans ce cas beaucoup mieux le comportement pour lequel vous le remerciez!

- et enfin on ne remercie pas chaque semaine pour la même chose. On fait preuve d'imagination et on se creuse la tête chaque dimanche pour trouver des mercis différents !


Nous nous retrouvons dans 15 jours pour un nouvel article sur l'éducation positive ! Vous avez trouvé cet article intéressant? C'est le bon moment pour vous abonner à ma newsletter ! Vous recevrez gratuitement un article d'éducation positive tous les 15 jours, directement dans votre boîte mail, ainsi que 3 cadeaux de bienvenue !

Si vous ressentez un besoin ou si vous avez une question, vous pouvez également me laisser un commentaire directement sur la page de l'article afin que je vous réponde au plus vite ! ❤️

06-72-04-26-55

contact@annelaurebournazel.fr

  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône