Comment réussir ses vacances avec ses enfants?


Nous les attendons depuis des semaine, les préparons avec enthousiasme depuis des mois. Elles sont enfin bientôt là ! Les grandes vacances !!! Mais si ces dernières sont l'occasion de se retrouver en famille et de partager de véritables moments de complicité, elles peuvent parfois également être source de conflits.

Deux problématiques phares des vacances : le choix des activités en famille et les vacances avec des amis ayant un autre mode d'éducation.



Le choix des activités en famille👨‍👨‍👧‍👦


Les sorties en famille en vacances peuvent vite rimer avec casse-tête chinois si certaines précautions ne sont pas prises en amont.

Tout d'abord, anticiper🕞. Nul doute que vous aurez droit à une crise, si vous expliquez à midi à votre adolescent qui vient de se lever, qu'il doit être prêt dans une heure car vous avez subitement décidé d'aller faire une marche de 4 heures dans la forêt.

Nous négligeons souvent le besoin d'anticipation de nos enfants. Donc, que ce soit avec les plus jeunes enfants ou les adolescents, n'oubliez pas de les prévenir quelques jours à l'avance des activités que vous avez prévues.


En ce qui concerne le choix des sorties, répartissez le temps entre les activités qui vous tiennent à cœur et celles qui feront plaisir à vos enfants. Expliquez bien à votre enfant que les vacances, c'est aussi le moment où on peut faire des activités qui font plaisir à l'autre. Si vous vous acceptez de faire des balades uniquement dans le but de faire plaisir à votre enfant, c'est important que lui aussi cherche à vous faire plaisir.


Il est également important pour les jeunes enfants de rendre les sorties ludiques. Personnellement, je suis une férue des visites de châteaux et monuments en tout genre, tandis que mon fils Benjamin est un adepte du farniente au bord de la piscine avec des livres. Donc plutôt que d'accès les visites sur la beauté de l'architecture, je l'agrémente de petites anecdotes. Cela permet de capter l'attention des enfants et d'éveiller leur curiosité. Je me souviendrai longtemps de la tête de mon fils lorsque je lui ai expliqué lors de la visite du château de Langeais que Charles VIII avait épousé Anne de Bretagne,alors âgée de 14 ans sans jamais l'avoir vue, afin d'annexer la Bretagne. Un grand moment que mon fils n'est pas prêt d'oublier puisque la semaine dernière, il m'a expliqué que personnellement, il n'en avait rien à faire de la Bretagne, et que jamais il n'épouserait une femme pour l'annexer ! 😄


En ce qui concerne les adolescents, les motiver pour faire une sortie peut s'avérer être un véritable parcours du combattant. Donc plutôt que d'axer votre raisonnement sur les bienfaits de l'activité, misez tout sur l'empathie. Ne faites pas de longs argumentaires sur le fait que c'est bon pour eux, que cela permet de développer leur curiosité, d'enrichir leur culture générale, de découvrir des choses nouvelles... Expliquez plutôt à votre enfant que cela vous ferez vraiment plaisir s'il vous accompagnait, et que vous appréciez beaucoup passer du temps avec lui !

En un mot, plutôt que de prendre nos enfants en frontal durant les vacances, développons chez eux leur capacité à être dans l'empathie et dans la coopération !



Les vacances avec des amis ayant un autre mode d'éducation


Vous partez en vacances avec des amis ou des membres de votre famille qui n'ont pas du tout la même façon d'éduquer les enfants que vous, comment réagir? Attention, l'éducation des enfants est un sujet très sensible entre amis! Afin d'éviter que vos vacances ne se transforment en règlement de compte pour savoir qui a raison en matière d' éducation, il est bon de prendre quelques précautions.


Tout d'abord, discutez des éventuels sujets de désaccord avec vos amis avant le départ en vacances! Vos amis sont les rois de la fête et couchent leurs enfants à pas d'heure, tandis que vous êtes des couche-tôt: trouvez un compromis avant de partir en vacances. Cela vous évitera des disputes toujours gênantes devant les enfants. Il existe 3 points qui sont le coeur des sujets de discorde sur l'éducation et qu'il est bon d'anticiper, à savoir l'heure du coucher, le temps accordé aux écrans, l'alimentation.🌅 Une fois que l'ensemble des parents est d'accord sur les règles concernant ces 3 sujets, parlez-en à vos enfants. Expliquez leur que les modes d'éducation et les règles ne sont pas tous les mêmes d'une famille à une autre et qu'il est bon de savoir s'adapter!☺️


Et enfin, n'hésitez pas à transformer les comportements des autres parents en magnifiques opportunités d'apprentissage pour vos enfants ! L'année dernière, j'ai suivi en coaching une maman Aurélie, et sa petite fille de 6 ans, Ella. Elles étaient parties en famille avec des amis qui avaient une façon très différente de la leur, de communiquer avec leurs enfants.

Aurélie me raconte : »Un soir j'autorise ma fille à prendre un bout de pain car elle a très faim et que nous n'allions diner que dans une demie-heure. Elle commence par se servir une fois et puis se ressert une seconde fois. A ce moment- là, un de mes amis, Jérôme, intervient et dit à ma fille en la menaçant du doigt et sur un ton très sévère: "Je te préviens Ella, tu as intérêt toute à l'heure à finir ton assiette. Et même si tu n'as plus faim, je te forcerai à la terminer ! » Pour moi, cette façon de parler à un enfant était inacceptable, d'autant plus que j'ai banni les menaces de l'éducation de mes enfants. J'étais donc très énervée et je n'avais qu'une envie : intervenir. Mais comme je sentais que ma réaction aurait été démesurée sous l'effet de la colère, j'ai laissé passer la soirée. Le lendemain matin, je suis allée voir Jérôme et je lui ai expliqué que je comprenais son point de vue et son intervention, mais que sur la forme je n'étais pas d'accord. Après quelques minutes d'explications, il a entendu ce que je lui ai demandé et n'a plus menacé ma fille durant tout le reste des vacances. Puis, je suis allée voir ma fille pour reparler de ce qui c'était passé et de ce qu'elle avait ressenti. Elle m'a expliqué qu'elle avait tout d'abord eu peur et qu'elle s'était sentie très triste que Jérôme ne l'aime plus parce qu'elle avait repris du pain. Je lui ai d'abord expliqué que les reproches de Jérôme ne concernaient que son comportement et qu'en aucun cas, cela ne remettait en cause ce qu'il ressent pour elle. «


Aurélie a très bien su gérer cet incident qui aurait pu se transformer en conflit et a permis à sa fille d'en tirer un enseignement.☺️


Effectivement, les enfants tirent très facilement des conclusions hâtives : ils interprètent les réflexions sur leur comportement inapproprié comme une absence ou une perte d'amour. Il est donc fondamental de toujours leur rappeler la différence entre une critique et un manque d'affection.

Bref, pour que les vacances en famille avec vos amis se passent bien, une seule solution: on se parle. Faites preuve de souplesse. Et en même temps, si des principes fondamentaux de votre mode d'éducation sont touchés, n'attendez pas la fin des vacances pour en parler. Laissez-vous un moment pour revenir au calme et exposez clairement votre point de vue à vos amis.


Dans les articles à venir, j'aborderai notamment le sujet des voyages en voiture 🚕, et des conflits entre frères et soeurs ! Alors n'hésitez plus ! Si cet article vous a plu, inscrivez-vous à la Newsletter et partagez avec vos amis !

06-72-04-26-55

contact@annelaurebournazel.fr

  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône