L'apprentissage de la propreté


Qui n' a jamais eu envie de ne plus avoir à mettre et à changer des couches, de pouvoir partir se balader sans avoir un sac rempli de couches, coton et liniment oléo-calcaire, ? Pour cela, il faut bien évidemment que Sweety soit passé par la case «apprentissage de la propreté»!En théorie, cela semble très facile mais en pratique comment fait-on ? A partir de quel âge peut-on commencer ? Et pour la nuit, comment s'y prendre? Voici 4 astuces pour que l'apprentissage de la propreté se passe tout en douceur .😌


A partir de quand peut-on commencer à mettre Sweety sur le pot ?


Généralement les enfants deviennent propres entre 2 et 4 ans. Cependant, chaque enfant est unique et doit pouvoir aller à son propre rythme. Par conséquent, plutôt que de vous baser sur l'âge de votre enfant pour le mettre sur le pot, vous pouvez vous référer à certains signes :

- il est indispensable pour que votre enfant soit propre, qu'il arrive à contrôler sa vessie. Il ne pourra le faire que si ses sphincters sont suffisamment musclés. Petite astuce pour savoir si ses sphincters sont suffisamment musclés : votre enfant doit être capable de monter ET des descendre des escaliers tout seul,

- Sweety est capable de rester plusieurs heures à la suite sans salir sa couche,

- votre enfant vous prévient lorsque sa couche est sale,

- quand vous lui présentez le pot, il ne part pas en courant !🚽


L'apprentissage de la propreté étant un gros cap pour votre enfant, il est également important de le faire à un moment durant lequel il n'y a pas de gros bouleversements dans la vie de votre enfant (déménagement, arrivée d'un petit frère ou d'une petit sœur, changement de nounou...). A défaut, l'apprentissage risque de prendre beaucoup plus de temps !


Jamais avant 2 ans et pas après 3!🕰

Selon une étude américaine, les risques d'incontinence et de constipation sont multipliés par 3 pour les enfants ayant uriné dans un pot avant 2 ans. Effectivement la vessie est un organe en pleine croissance jusqu'à l'âge de 2 ans. Apprendre à son enfant à se retenir alors que sa vessie n'est pas arrivée à maturation, engendre un dysfonctionnement qui provoque fuite urinaire et constipation.

Ces mêmes symptômes ont été également observés chez des enfants qui n'avaient jamais urinés dans un pot avant leur 3 ans !

Pour conclure, l'apprentissage de la propreté, c'est ni trop tôt, ni trop tard !


L'apprentissage de la propreté : la méthode !


Nous ne le répéterons jamais assez: la meilleure façon d'apprendre pour un enfant est le mimétisme. Il est donc important que votre enfant vous voit aller aux toilettes. Je sais que ce n'est pas forcément agréable car s'il y a bien un endroit, où nous avons envie d'un peu d'intimité, ce sont les toilettes ! Cependant de la même manière que votre enfant a appris à marcher et à parler en vous observant marcher et en vous écoutant, il apprendra beaucoup plus facilement et rapidement la propreté en vous voyant aller aux toilettes !🚽

Bien évidemment, il faut que vous vous sentiez à l'aise avec cette idée. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez toujours demander à votre conjoint(e) de le faire à votre place !😉


Favoriser l'apprentissage de la propreté grâce aux livres📕

Les jeunes enfants ont une mémoire très visuelle. Lire avec eux des livres sur la propreté leur permettra d'intégrer beaucoup plus facilement le pot et le processus de propreté.

Vous pouvez notamment choisir des livres sur la propreté avec les héros préférés de vos enfants. Personnellement, mes enfants étaient des grands adeptes du célèbre Tchoupi. Ils ont donc adoré lire « Tchoupi va sur le pot ». Voici quelques idées de livre pour l'apprentissage de la propreté : « Pipi, caca, popot » chez les pt'its albums du Père Castor, « Qu'y-a-t-il dans ta couche » aux éditions Albin Michel Jeunesse, « Tous les pipis » aux éditions Milan Jeunesse.


Ritualiser le pot

Incitez votre enfant à aller sur le pot tous les jours à des moments précis de la journée : après les repas, avant le bain, avant d'aller se coucher. En revanche, ne laissez pas Sweety trop longtemps sur le pot , 10 minutes maximum ! Effectivement, soit votre enfant n'a pas envie d'uriner, et cela ne servira à rien de le laisser plus de temps ; soit il refuse de faire dans le pot, et lui imposer de rester dessus va cristalliser son opposition !


Encouragez-le sans lui donner de récompense !

Vous pouvez favoriser l'apprentissage de la propreté par des phrases simples : « Bravo, tu peux être fier de toi, tu as fait dans le pot comme papa et maman, quand tu fais pipi dans le pot tu n'as pas les fesses mouillées. » En revanche, les cadeaux pour féliciter votre enfant d'avoir uriné dans le pot sont à proscrire. Il est important que Sweety apprenne à être propre pour lui-même, c'est-à-dire que sa motivation soit intrinsèque et non extrinsèque.Sinon, il risque de vous demander une récompense à chaque pipi dans le pot !


Lâchez-prise !

Il est important que l'apprentissage de la propreté ne soit pas une source de stress pour vous. Sweety le ressentirait et cela ne favoriserait pas le processus. Je sais que ce n'est pas toujours facile, car avec l'entrée en maternelle, les parents ressentent souvent une sorte de pression, et ont peur que leurs enfants soient refusés à l'école car ils ne sont pas propres.

Il est important de dédramatiser et ceci essentiellement pour deux raisons :

- votre enfant apprendra forcément un jour ou l'autre à être propre ! Je ne connais aucun enfant de 14 ans qui portent encore des couches😊. Il suffit simplement de lui laisser du temps !

- contrairement aux idées reçues, aucun établissement scolaire refusera votre enfant parce qu'il n'est pas propre. Les maîtresses sont habituées aux accidents. Ce n'est pas pour rien qu'il est demandé aux parents de prévoir une tenue de rechange !


Encore quelques conseils :


- les couches-culottes. Au départ, quand votre enfant va commencer à aller sur le pot, vous pouvez lui mettre des couches sous forme de culotte. Cela lui permettra de faire des aller-et-retour sur le pot sans que vous soyez obligés à chaque fois de lui remettre sa couche.

- des vêtements pratiques. Pour que votre enfant aille sur le pot rapidement, vous pouvez lui mettre des vêtements qui se retirent facilement : robe ou jupe pour les filles, pantalon à élastique pour les garçons !


- dans la mesure du possible, commencez l'apprentissage de la propreté en été. ☀️Il y aura moins de vêtements à laver en cas d'accident et votre enfant appréciera d'autant plus avec la chaleur d'enlever sa couche !


- Soyez synchro avec la nounou. Si vous décidez de commencer l'apprentissage de la propreté hors période de vacances, il est important que ce dernier se fasse simultanément avec la nounou. Votre enfant ayant le même discours à la maison et chez la nounou, ce sera plus facile pour lui !


- adieu les couches ! Lorsque vous voyez que votre enfant commence à uriner dans le pot, vous pouvez remplacer la couche par des culottes en coton! Votre enfant se sentira très fier de porter des culottes comme les grands ! Bien évidemment il est important d'y aller progressivement : au départ, uniquement à la maison, une heure puis deux et ainsi de suite... Quand Sweety est quasiment propre tout le temps à la maison, vous pouvez lui mettre des culottes en sortie!


Quand on sort et qu'il y a des accidents ?

Les premiers temps, prévoyez toujours une tenue de rechange, sauf si vous faîtes un aller-retour à la boulangerie. Si jamais un accident survient quand vous n'êtes pas à la maison, dédramatisez ! Tous les parents sont passés par là. Quand ma fille Manon a fait pipi en plein milieu de la boulangerie, je vous avoue avoir ressenti un léger moment de solitude en nettoyant le sol, au milieu d'une boulangerie saturée de monde ! Mais aujourd'hui, je raconte avec humour à Manon cette histoire qui la fait beaucoup rire !💤


Et la nuit ? 💤


L'apprentissage de la propreté la nuit se fait après celui en journée : votre enfant devant se retenir plus longtemps, il faut avant tout que sa vessie est atteint une taille suffisante !

Généralement Sweety devient propre la nuit entre 3 et 5 ans, mais là encore, pas de règles ! Il est important qu'il puisse y aller à son rythme.

Lorsque vous voyez que votre enfant est propre durant la sieste, vous pouvez commencer à lui retirer la couche la nuit. En revanche, je vous déconseille fortement les couches appelées stop pipi. Ces dernières ont un capteur qui déclenche une alarme aux premières gouttes d'urine. Le but est de réveiller votre enfant dès qu'il commence à uriner pour qu'il puisse aller aux toilettes et donc prendre l'habitude d'aller aux toilettes la nuit. En théorie, cela semble parfait mais la réalité est toute autre. La vessie de votre enfant n'est pas encore assez musclée pour pouvoir lui permettre de s'arrêter de faire pipi quand l'alarme se déclenche. Résultat : non seulement votre enfant a fait pipi au lit. Mais en plus il a réveillé toute la maison par une sonnerie d'alarme stridente! Ce système est très anxiogène pour l'enfant et ne favorise pas l'apprentissage de la propreté la nuit. Si votre enfant fait pipi au lit, cela signifie simplement que sa vessie n'est pas encore assez grande et qu'il n'est pas prêt !


Nous nous retrouvons dans 15 jours pour un nouvel article sur l'éducation positive ! Vous avez trouvé cet article intéressant? C'est le bon moment pour vous abonner à ma newsletter ! Vous recevrez gratuitement un article d'éducation positive tous les 15 jours, directement dans votre boîte mail, ainsi que 3 cadeaux de bienvenue !

Si vous ressentez un besoin ou si vous avez une question, vous pouvez également me laisser un commentaire directement sur la page de l'article afin que je vous réponde au plus vite ! ❤️

06-72-04-26-55

contact@annelaurebournazel.fr

  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône